Oriental Marocain

Oriental Développement

Oriental Tourisme

Oriental Technologies

Oriental Carrières

Oriental Culture

Oriental TV

Discovering Oujda

Discovering Berkane

Discovering Nador

Discoering Figuig

Discovering Taourirt

Discovering Jerada

Discovering Driouch

Discovering Guercif

Actualités

Imprimer la page

Retour à la liste

4 ème édition du festival Saïdia cinéma sans frontières

Daté du 12/08/2018 - Evènements

Le Festival Saïdia «Cinéma sans frontières» revient pour une quatrième édition, du 29 août au 1er septembre, avec une riche programmation en productions cinématographiques récentes de longs et courts métrages. Un grand hommage sera rendu cette année au réalisateur Hakim Noury et à la comédienne Fadila Benmoussa.

Organisé par l’Association Al Amal pour la cohabitation et le développement, avec le soutien du ministère de la Culture et de la communication, le ministère chargé des Marocains résidant à l'étranger et des affaires de la migration, le Centre cinématographique marocain (CCM), l’Agence
de développement Saïdia, la Fondation Hassan II, la préfecture de Berkane et le Conseil régional du tourisme, le Festival Saïdia se veut un plus pour la région de l’Oriental. Sachant que celle-ci connait en cette période une grande affluence de Marocains résidant à l’étranger qui viennent passer les fêtes de l’Aïd avec leurs familles, en plus des milliers de visiteurs du Maroc et de l’étranger attirés par les magnifiques plages de Saïdia.

Quoi de mieux que de leur offrir un espace où ils peuvent apprécier de nouvelles productions cinématographiques, choisies avec beaucoup de soin par les organisateurs de cet événement, notamment le fondateur et directeur du Festival, Benyounes Bahkani, qui a beaucoup d’expérience dans le domaine du cinéma ? «Les habitants et visiteurs de la ville de Saïdia pourront vivre, en cette période du festival, des moments agréables, à travers les projections de films qu’ils n’auront peut-être pas l’occasion de voir ailleurs. On ne doit pas uniquement évoquer les frontières géographiques, on espère aussi abolir celles de la culture artistique et la créativité cinématographique. Nous souhaitons créer à travers ce festival une ambiance de convivialité et de cohabitation dans cette belle cité qui est prédisposée à accueillir ce genre de manifestations. Nous tenons, aussi, à créer une dynamique dans la région à travers la promotion d’une culture cinématographique, puis la fusion entre la créativité des Marocains vivant dans leur pays et ceux résidant à l’étranger, tout en insistant sur le fait que la culture et l’art n’ont pas de frontières, que ce soit dans l’échange, la créativité ou la coexistence», souligne Benyounes Bahkani. Ainsi, les deux compétitions vont rassembler 14 films, 7 longs et 7 courts métrages, de différents pays, qui vont concourir pour les Prix du Festival, notamment le Grand Prix «La Perle bleue» aux côtés d’autres distinctions au niveau de la réalisation, du scénario et de l’interprétation féminine et masculine.

Le Grand Prix «L’Orange» est, quant lui, réservé à la compétition des courts métrages avec quatre autres récompenses. Ces projections seront départagées par un jury présidé par le producteur hollandais René Goossens qui sera accompagné par l’écrivaine Latifa Baqa, la scénariste Narjis Mouaden, la journaliste Ouafâa Bennani, l’écrivain Said Mellouki, l’homme de médias et écrivain Ali Azehhaf et le réalisateur algérien Karim Traidia. «Nous avons tenu à ce que les longs métrages représentent en majorité divers pays arabes qui ont déjà participé au Festival international de Cannes», précise Benyounes Bahkani qui ne manque pas d’ajouter que parallèlement aux projections cinématographiques, plusieurs rencontres et conférences seront animées par des spécialistes autour des problématiques culturelles et sociales, de la femme marocaine dans le cinéma, puis l’image de l’immigré dans les médias marocains. Participeront à ces débats le scénariste et écrivain Abdelilah Hamdouchi, les écrivains Ali Azehhaf, Saïd Mellouki et Latifa Baqa, le docteur Abdellah Abou Aouad, l’homme de médias Abdellah Damoun et la journaliste et directrice du Bureau de Rabat du magazine «Saidati», Samira Maghdad. Une belle programmation que les festivaliers auront le plaisir de découvrir lors de cette quatrième édition du Festival de Saïdia.

Source : La Matin

Autres actualités

Daté du - Evènements

Clôture de la 2ème édition du Salon Lettres du Maghreb
Voir le détail

Daté du - Evènements

Lettres du Maghreb : Débats fort enrichissants et une affluence significative du public
Voir le détail

Daté du - Evènements

Vernissage de l’exposition collective « l’Oriental marocain, les chemins du sacré »
Voir le détail