Oriental Marocain

Oriental Développement

Oriental Tourisme

Oriental Technologies

Oriental Carrières

Oriental Culture

Oriental TV

Discovering Oujda

Discovering Berkane

Discovering Nador

Discoering Figuig

Discovering Taourirt

Discovering Jerada

Discovering Driouch

Discovering Guercif

Actualités

Imprimer la page

Retour à la liste

Festival Blouza d’Oujda : Un événement pour faire revivre l’art vestimentaire de la région de l’Oriental

Daté du 01/09/2017 - Evènements

Image may contain: 7 people, people smiling, people standing and text

L’édition 2017 du Festival Blouza d’Oujda s’ouvre sur les pays de la Méditerranée et de l'Afrique pour présenter au public marocain le patrimoine vestimentaire de ces régions, mais également permettre aux représentants de ces pays de prendre connaissance de notre tradition vestimentaire ancestrale qui fait la fierté de la région de l’Oriental.

L’Association orientale pour le développement organise, sous le Haut Patronage de S.M. le Roi Mohammed VI, son quatrième Festival Blouza d’Oujda du 7 au 10 septembre prochain. «Blouza, un affluent culturel de l’ouest de la Méditerranée» est l’intitulé de cette édition qui sera soutenue par l’Agence du développement des provinces orientales, et ce suite au succès remporté par les éditions précédentes, notamment celle de 2016, marquée par une ouverture sur l’Afrique.

«C’est une idée que nous avons eue depuis 2005, mais elle n’a pu être concrétisée qu’en 2014. Étant moi-même styliste, j’avais remarqué que la “blousa” a perdu de son éclat et de sa présence dans les festivités marocaines, notamment à Oujda et sa région. Il a donc fallu réagir et remettre la “blouza” au goût du jour en offrant des coupes variées, pouvant satisfaire tous les goûts des femmes. On a, ainsi, travaillé sur cette idée en conservant le modèle, mais en donnant plus de choix de coupes. Lors de la première édition du Festival en 2014, il y a eu des expositions d’habits anciens de la région de l’Oriental, puis des défilés de mode qui présentaient la “blouza” dans un ordre chronologique, c’est-à-dire des anciens modèles au moderne», souligne la présidente du Festival, Latifa Mentbeh. Et d’ajouter que «la réussite de la première édition nous a encouragés à élargir notre vision, lors de la deuxième édition, au plan national. Nous avions alors invité des stylistes de tout le Maroc pour présenter les habits traditionnels de chaque région. Car notre objectif est de sauvegarder ce patrimoine ancestral dont le Maroc est très fier».

 

Ces deux premières éditions ont motivé les organisateurs à développer davantage leur programmation en invitant des pays d’Afrique à exposer leurs costumes traditionnels. «Cette année aussi, l’Afrique sera l’invitée d’honneur aux côtés d’autres pays de l’ouest de la Méditerranée», précise Mme Mentbeh. En effet, cette édition connaîtra une participation importante de pays de l’ouest de la Méditerranée, notamment l’Espagne, l’Italie et l’Algérie afin qu’ils puissent présenter aux Marocains les habits traditionnels de leurs pays respectifs et en même temps prendre connaissance de notre tradition vestimentaire ancestrale qui fait la fierté de la région de l’Oriental. La «blouza» est un costume traditionnel qui met en relief la profondeur de l’identité et la mémoire vestimentaire de la ville séculaire d’Oujda. D’où la décision bien sage de l’Association orientale pour le développement de lui consacrer tout un festival pour faire revivre cette tradition et lui donner la valeur qu’elle mérite. L’objectif étant de commémorer ce costume tout en lui donnant une touche moderne très sublime. «Nous estimons, grâce à ce festival, arriver à l’international et que la “blouza” puisse atteindre la valeur et la réputation du caftan, dont nous sommes aussi très fiers», renchérit Mme Mentbeh. Pour cela, l’Association orientale pour le développement, initiatrice du festival, ne manque pas d’organiser, à chaque édition, des ateliers de formation pour les jeunes stylistes, puis une conférence animée par des universitaires et des historiens, notamment le professeur Maqri Al Badri, connu pour ses recherches très profondes dans ce domaine. Cette quatrième édition prévoit également des hommages à des stylistes qui ont excellé dans la créativité des modèles de «blouza» dans le cadre du concours annuel des compétences artistiques. 

Source : Le Matin

Autres actualités

Daté du 12/10/0201 - Evènements

6ème Festival international de cinéma et de mémoire commune
Voir le détail

Daté du 14/01/2013 - Evènements

Nador : Journée nationale de l'architecte
Voir le détail

Daté du 01/03/2013 - Evènements

Nador fait son cinéma
Voir le détail