Oriental Marocain

Oriental Développement

Oriental Tourisme

Oriental Technologies

Oriental Carrières

Oriental Culture

Oriental TV

Discovering Oujda

Discovering Berkane

Discovering Nador

Discoering Figuig

Discovering Taourirt

Discovering Jerada

Discovering Driouch

Discovering Guercif

Actualités

Imprimer la page

Retour à la liste

Un nouveau Prix international pour renforcer les relations entre les peuples

Daté du 15/03/2016 - Evènements

 

Le Centre de la mémoire commune pour la démocratie et la paix crée un nouveau Prix international sous l'intitulé «Mémoire pour la démocratie et la paix». Cette consécration, qui sera décernée lors du cinquième Festival international de cinéma et mémoire commune (Nador), est présidée honorifiquement par Teresa Fernández de la Vega, ex-vice-Premier ministre et porte-parole du gouvernement espagnol, et Ahmed Aboutaleb, maire de Rotterdam.

«L’idée de lancer ce prix est venue pour couronner toutes les étapes que nous avons parcourues dans notre travail sur la mémoire, étant conscients de l’importance et de l’utilité de cette démarche pour renforcer la démocratie et la paix. Sachant que la consolidation des valeurs humaines, dans leur dimension universelle, contribue à atténuer l’impact des problématiques relatives à la mémoire collective et commune. Et nous, en tant que Centre de la mémoire commune pour la démocratie et la paix (CMCDP), nous défendons le principe de coexistence entre les peuples, les cultures et les individus, et prônons la réduction des écarts d’ordre religieux, linguistique et identitaire, puis préconisons la résolution des différends par le recours au dialogue», souligne Abdesslam Boutayeb, président exécutif du Prix international mémoire pour la démocratie et la paix. Et d’ajouter que ce Prix, «qu’on peut qualifier d’acte citoyen, représente une valeur ajoutée pour le CMCDP qui ne cesse de prêcher le rapprochement entre les peuples, les cultures et les individus. Et ce dans un contexte marqué par le terrorisme, les guerres, les violences de tous genres, le non-respect des droits de l’Homme et l’intolérance». Cette distinction peut être considérée comme une preuve supplémentaire mettant en exergue les qualités du Maroc en tant que terre d’accueil, de paix, d’harmonie, de dialogue et d’égalité entre tous les êtres humains. Ainsi, pour l’édition 2016 du Festival international de cinéma et mémoire commune, un jury avéré qui réunit des politiciens, des professeurs universitaires, des historiens, notamment Teresa Fernández de la Vega (Espagne), Ahmed Aboutaleb (Maroc-Hollande), Abdeslam Seddiki (Maroc), Abdesslam Boutayeb (Maroc), Sandra Rojo Flores (Mexique-Espagne), Moussaoui El Ajlaoui (Maroc), Azelarab Qorchi (Maroc) et Jamal Bendahmane (Maroc), constitue le conseil de direction du Prix, auquel s’ajoute un comité consultatif, également, international, formé de militants des droits de l’Homme, de journalistes, d’écrivains et d'acteurs dans des ONG, des institutions et des fondations.

Ces deux bureaux auront la tâche de porter le choix sur toute personne physique (femme ou homme) ou morale (association, groupe de recherche, institution...) qui militent, par leurs travaux et leurs actions, en faveur des droits humains, de la démocratie, de la paix et de la tolérance dans divers domaines, qu'ils soient politique, culturel, artistique, religieux, académique, sportif, juridique ou autre. Le nom du lauréat sera annoncé par les deux présidents d’honneur, Teresa Fernández de la Vega et Ahmed Aboutaleb, le 6 mai prochain, et ce lors de la cinquième édition du Festival international de cinéma et mémoire commune de Nador.

Autres actualités

Daté du 12/10/0201 - Evènements

6ème Festival international de cinéma et de mémoire commune
Voir le détail

Daté du 14/01/2013 - Evènements

Nador : Journée nationale de l'architecte
Voir le détail

Daté du 01/03/2013 - Evènements

Nador fait son cinéma
Voir le détail