Oriental Marocain

Oriental Développement

Oriental Tourisme

Oriental Technologies

Oriental Carrières

Oriental Culture

Oriental TV

Discovering Oujda

Discovering Berkane

Discovering Nador

Discoering Figuig

Discovering Taourirt

Discovering Jerada

Discovering Driouch

Discovering Guercif

Actualités

Imprimer la page

Retour à la liste

La culture au service du tourisme

Daté du 04/11/2013 - Région de l'Oriental

Après le succès de sa première édition, le festival des cultures originales : «carrefour des arts et cultures de l’Oriental» revient cette année avec la même ambition : capitaliser le patrimoine culturel de la région.

Prévu du 7 au 9 novembre à la Commune de Bouanane dans la province de Figuig, cet évènement, organisé par l’Union des initiatives de développement de la région en partenariat avec le conseil communal, la province de Figuig, l’agence de l’Oriental et la délégation régionale de la culture, sera sous forme de soirées folkloriques, de colloques, d'activités pour enfants et d'une exposition des principaux produits du terroir. Le tout avec comme dominante : le tourisme culturel. Pour cela, les organisateurs, avec le concours du réseau des associations de développement de la région Sud-Est, prévoient des expositions de produits du terroir tout au long du festival, surtout les objets traditionnels d’artisanat.

Toujours dans le même esprit, il y aura aussi une caravane de solidarité avec des visites guidées des principaux sites touristiques de la région. Une autre caravane des troupes folkloriques animera la soirée d’ouverture le 7 novembre, le temps d’une soirée artistique ancrée dans l’ambiance des arts traditionnels de la région. «Le festival a pour ambition de capitaliser le patrimoine local. Nous tenterons de mettre en lumière les diverses caractéristiques touristiques et culturelles de la commune de Bouanane et de la province de Figuig. Nous invitons les festivaliers à découvrir la richesse de cette région, son architecture, ses produits artisanaux et sa culture. C’est une façon aussi de rendre hommage aux poètes, conteurs et écrivains de la place», explique Cherqui Ameur, directeur artistique du festival.

Dans cette optique, il s’agira également de réfléchir à des voies et à des moyens pour préserver le patrimoine matériel et immatériel local. Surtout que la région n’a jamais été promue comme une destination d’attraction touristique malgré la beauté de son paysage et de ses différents sites. Pour appuyer ce constat, une table ronde aura lieu au complexe socioculturel de la place sur le thème «Quelle stratégie pour le développement du tourisme dans la commune de Bouanane ?». Le patrimoine oral de la région se trouve aujourd’hui menacé de déperdition. Face à ce péril, préserver cette richesse inestimable relève de la responsabilité de tout le monde. D’où le choix d’organiser une conférence, le 9 novembre, sur le thème «Répertorier le patrimoine oral local», à travers les interventions des différentes parties directement impliquées dans ce domaine. «Quand un vieux meurt, c’est une bibliothèque qui brûle», disait l’écrivain sénégalais Amadou Hampaté Ba.

Et donc, conteurs, poètes, zajals, écrivains, penseurs, société civile, sont invités à réfléchir à des solutions susceptibles de sortir de cette impasse. Ces derniers animeront aussi une soirée de poésie et zajal à la Place Bouanane le 8 novembre à partir de 20 h. Bref, trois jours durant, les habitants de Bouanane auront droit à plusieurs activités sociales, sportives, culturelles et artistiques axées sur le patrimoine local pour dire toute la richesse de cette région et la nécessité de mettre la culture au service du tourisme. Une initiative à encourager.
De l’animation cent pour cent locale

Dans le cadre de cette deuxième édition, les organisateurs ont prévu plusieurs activités parallèles dans le but d’animer la commune tout au long de l’évènement. Au registre de ces activités, on notera une caravane médicale au profit des habitants de la commune rurale de Aïn Chwater et la commune Bouanane. Cette dernière abritera un tournoi de pétanque. Il y aura également une caravane nommée «Les Rêves de l’enfance mondiale» avec une soirée d’animation réservée aux enfants de la région le 8 novembre et une matinée au profit de ceux-ci le lendemain.

Dans cette optique, d’autres activités sportives, sociales et artistiques, auront lieu toujours dans le cadre de cette deuxième édition. À noter aussi des soirées d’hommage consacrées à différentes personnalités locales.

Et enfin, des soirées folkloriques seront organisées tout au long du festival pour mettre en avant les arts traditionnels de la région.


Source: Le Matin

Autres actualités

Daté du - Région de l'Oriental

Un danseur égyptien de Tanoura emporte le public oujdi dans les méandres du chant soufi
Voir le détail

Daté du 26/09/2005 - Région de l'Oriental

SM le Roi pose la première pierre d'un complexe socio-éducatif et professionnel à Oujda
Voir le détail

Daté du 15/03/2011 - Région de l'Oriental

« La Journée de l’Oriental marocain » à l’UNESCO, à Paris
Voir le détail