Oriental Marocain

Oriental Développement

Oriental Tourisme

Oriental Technologies

Oriental Carrières

Oriental Culture

Oriental TV

Discovering Oujda

Discovering Berkane

Discovering Nador

Discoering Figuig

Discovering Taourirt

Discovering Jerada

Discovering Driouch

Discovering Guercif

Actualités

Imprimer la page

Retour à la liste

Oriental: La saison de la chasse est ouverte

Daté du 17/10/2013 - Région de l'Oriental

  • Altiers régionaux sur la gestion durable des territoires dédiés
  • 55 délits de chasse constatés dans la région
  • Les recettes générées avoisinent les 2 millions de DH


La saison de chasse dans l’Oriental démarre ce dimanche 6 octobre pour se clôturer le 29 décembre, sauf pour le sanglier pour qui elle ne s’arrêtera que le 22 février 2014. Une troisième période est réservée à la tourterelle et à la palombe et aura lieu du 17 juillet au 25 août 2014. Et pour assurer un bon début à cette saison, des ateliers régionaux sur la gestion durable des territoires de chasse ont été tenus samedi dernier.

C’est le cas pour celui organisé à Tafoughalt. L'accent a été mis sur la moyenne de prélèvement du gibier à plumes, perdreaux notamment, et qui est établi à 1,62 comparativement à la moyenne nationale qui est de 1,91 par chasseur. D'autres indicateurs ont été présentés concernant les recettes du fonds de la chasse estimées à 1,93 millions de DH, le nombre de chasseurs au niveau de l’Oriental est estimé à 5.598, ainsi que  le nombre de délits de chasse constatés (55). Le problème du braconnage a bénéficié d'une importance capitale dans ces ateliers, en l'occurrence les délits contre des espèces protégées : mouflon à manchettes et espèces de gazelles (cuvier et dorcas) ayant eu lieu sur le territoire des provinces de Figuig, Jerada et Taourirt.

Au cours de cette rencontre, l’accent a été particulièrement mis sur l’importance de renforcer le réseau des gardes bénévoles de la Fédération royale marocaine de chasse dans l'Oriental en considérant les ratios des territoires cynégétiques pour en assurer une cohérence de répartition et de représentativité. Ils ont aussi insisté sur l’importance d’améliorer la coordination entre les gardes bénévoles et les structures de gestion forestière (32 secteurs forestiers). Des gardes qui ont besoin d’être secondés par des bénévoles et des moyens nécessaires à l'exécution de leurs missions de contrôle. Une tâche qui ne peut donner ses fruits sans de réelles campagnes de sensibilisation et de communication autour de la conservation et la protection du gibier, l'édition d'un guide du chasseur, la multiplication des programmes de relâcher et de repeuplement cynégétique dans les réserves triennales ainsi que l'aménagement de l'habitat du gibier (points d'eau, aires d'agrainage...). Le sanglier, devenu une menace pour l’agriculture, nécessite l’implication de tous les partenaires des  programmes de battues.

Par ailleurs, un rappel des préparatifs à l'ouverture de l’actuelle saison a été exposé.  Des activités qui gravitent autour du balisage des réserves de chasse permanentes et triennales, la dotation des directions provinciales des licences de chasse (gibier sédentaire, migrateur et touristique), l’actualisation du programme des battues de sangliers dans les points noirs, la mise en place des points de contrôle de chasse ainsi qu'une formation dédiée aux gardes fédéraux sur la poursuite et la constatation des délits de chasse», a précisé à L’Économiste Amar Rabhi, directeur régional des  eaux et forêts et de la lutte contre  la désertification dans l'Oriental.

Source: L'Economiste

Autres actualités

Daté du - Région de l'Oriental

Un danseur égyptien de Tanoura emporte le public oujdi dans les méandres du chant soufi
Voir le détail

Daté du 26/09/2005 - Région de l'Oriental

SM le Roi pose la première pierre d'un complexe socio-éducatif et professionnel à Oujda
Voir le détail

Daté du 15/03/2011 - Région de l'Oriental

« La Journée de l’Oriental marocain » à l’UNESCO, à Paris
Voir le détail